La semaine dernière, j’ai été invitée dans le groupe Gère ta visibilité web comme une pro par Julie Rochon pour y jaser de Facebook et d’efficacité. Pour le commun des mortels, Facebook peut paraître comme une gigantesque perte de temps. Mais pour les entrepreneurs du web, comme vous et moi, il s’agit d’un excellent moyen d’établir de relations avec sa clientèle idéale.

Utilisé de façon efficace, ce réseau social peut être la meilleure façon de développer et faire grandir votre base de clients. Cependant, utilisé de façon désorganisée, Facebook peut être le plus gros grugeur de temps que vous rencontrerez dans votre journée. Il y a deux ans, lorsque je me suis lancée en affaires, je passais énormément de temps à parcourir mon fil d’actualité et à me promener dans les groupes.

Malheureusement, les résultats n’étaient pas à la hauteur du temps que j’y mettais. L’absence de résultats et les commentaires de mon entourage me disant que je passais énormément de temps sur Facebook, j’en suis venue à développer des habitudes qui m’aident à utiliser efficacement Facebook.

Les personnes présentes durant le Live ont beaucoup apprécié ces quelques astuces que j’ai décidé de vous les partager aujourd’hui! Voici donc cinq astuces pour utiliser Facebook efficacement pour le travail.

Déterminer dans quels groupes se trouve votre clientèle idéale.

De combien de groupes êtes-vous membre? Je suis prête à parier que ce nombre vous surprendra! On ne se le cachera pas : il est très facile de se rendre dans un groupe, où ne clientèle idéale ne se trouve pas, et passer beaucoup de temps à faire défiler le fil d’actualité.

Je vous suggère donc de sélectionner 5 à 7 groupes où se trouve réellement vos clients cible. Vous réduisez ainsi les chances de perdre votre temps dans un groupe où personne n’est intéressé par vos services. C’est bon pour la visibilité, mais on sait tous que la visibilité ne paie pas les comptes…

De plus, mettez les groupes choisis dans vos Favoris. De cette façon, ils seront facilement accessibles. Pour éviter la tentation des autres groupes, désactivez lez notifications de chaque groupe qui n’est pas en lien avec votre clientèle.

Faire une liste de mots-clés qui se rattachent à votre clientèle idéale.

Pour bien connaître votre clientèle idéale, vous devez être en mesure de nommer ses douleurs, ses besoins et ce à quoi elle aspire, ce qu’elle recherche. De plus, vous connaissez votre domaine d’expertise mieux que quiconque. Dressez une liste de mots-clés se rattachant aux quatre aspects mentionnés précédemment.

Ces mots-clés faciliteront grandement vos recherches dans les groupes sélectionnés au premier point. Utilisez cette liste pour rechercher les publications qui concernent directement ce que vous offrez. En plus de faciliter la recherche, vous ne perdrez pas de temps à retracer ces publications.

Aussi, c’est une excellente façon de faire remonter des publications plus anciennes. Comme vous le savez sans doute, on ne trouve pas toujours ce que l’on cherche dans les groupes. Lorsque j’étais assistante virtuelle, il m’est arrivé de décrocher de nouveaux contrats de cette façon.

Fermer les notifications.

Cette habitude est la plus évidente, mais également la plus difficile à faire. Combien d’entre vous avez Facebook ouvert, ainsi que plusieurs autres onglets, au moment de lire cet article? La fermeture des notifications ne s’applique pas seulement à Facebook, mais également à toutes les extensions que vous auriez pu installer sur Chrome.

Durant le Live, Julie a mentionné combien il lui était difficile de ne pas aller cliquer sur le carré rouge dès qu’il apparaissait. Nous vivons dans un monde d’instantanéité et les notifications ont le même effet sur notre cerveau que différentes drogues. En effet, la réception de notifications produit de l’endorphine, qui elle nous propulse sur un high, de la même façon qu’un junkie se sent relaxe après avoir pris une dose.

Lorsque vous travaillez, fermez votre boîte courriel, Facebook et mettez votre téléphone dans une autre pièce. Concentrez-vous uniquement sur la tâche que vous êtes entrain de faire.

Planifier des périodes « Réseaux sociaux » 2 à 3 fois par jour.

Prévoyez ces périodes de réseaux sociaux de la même façon que vous planifieriez les rencontres avec vos clients. Pour assurer une présence régulière, vous pourriez planifier ces moments en début de journée, avant ou après le dîner et en fin de journée, à raison de 20-30 minutes chaque. Trouvez les moments et les durées qui vous conviennent.

Pour vous assurer de ne pas abuser des ces périodes prévues, utilisez une minuterie. Si vous êtes familière avec le concept de Pomodoro, vous pourriez en utiliser un pour vos réseaux sociaux. Si non, utilisez une minuterie de cuisine traditionnelle ou celle de votre cellulaire. Si vous choisissez la dernière option, attention de ne pas reporter votre attention à votre cellulaire quand l’alarme sonne!

 Mais avant de vous lancer des ces moments réservés aux réseaux sociaux, déterminez pour quelles raisons vous vous connectez. Est-ce pour de la prospection, de l’interaction avec votre audience sur votre page professionnelle ou pour aller discuter dans les groupes? En sachant à l’avance ce que vous y ferez, vous serez beaucoup plus efficace.

Différencier l’utilisation personnelle et professionnelle.

Les conseils donnés dans cet article s’appliquent à l’utilisation professionnelle de Facebook. Je ne les applique pas quand j’y vais durant la fin de semaine, pour me divertir ou pour prendre des nouvelles de la famille et des amis. Cependant, je les applique le plus possible quand je travaille. Ça me permet de me concentrer sur les autres tâches sans me sentir coupable de ne pas être présente sur Facebook.

Pour vous aider à ne pas faire défiler votre fil d’actualité, il existe l’extension Chrome « Kill News Feed ». Vous avez accès à votre compte Facebook, à vos notifications, à vos messages et à vos demandes d’amis. Mais votre fil d’actualité est masqué. Vous ne pouvez donc pas être distraite par ce qui s’y passe.

Finalement, la limite entre votre utilisation personnelle et professionnelle de Facebook est déterminée par une seule et unique personne : vous. Vous contrôlez le temps que vous y passez et ce que vous y faites. Aucune police du web ne viendra vous chicaner si vous y passez trop de temps. Mais le développement de votre entreprise en sera directement touché.

J’espère que ces quelques trucs vous aideront à utiliser Facebook plus efficacement tout en y allant pour le plaisir.

Avant de quitter, dites-moi lequel de ces conseils vous sera le plus utile? J’ai bien hâte de vous lire!