Nous vivons dans une ère où les distractions sont omniprésentes. Votre cellulaire bip plusieurs fois par heure pour attirer votre attention. Les notifications des réseaux sociaux vous font décrocher de votre travail plus souvent que vous ne le voudriez. Peu importe le moment de la journée, un collègue se pointe à la porte de votre bureau pour une question « urgente ». Un client vous contacte en panique parce qu’il a oublié un mandat qui était dû pour hier… Les frontières entre la vie personnelle et la vie professionnelle n’ont plus de limites. On se sent dans l’obligation de répondre dans les secondes où l’on reçoit un message. Évidemment, si on ne le fait pas, il est possible que l’autre personne s’imagine toutes sortes de scénarios.

Ça n’arrête jamais. Jour, soir, semaine et weekend, vous êtes à la merci de la technologie et des personnes qui vous entourent. C’est du vampirisme, pur et simple. Sauf qu’ici, ces grugeurs de temps ne vous vident pas de votre sang, mais de votre temps. Cette ressource la plus précieuse, la plus limitée et la seule qui ne se renouvelle pas.

Combien de fois est-ce que vous vous êtes couchée le soir, en vous demandant « mais qu’est-ce que j’ai fait de ma journée? » Vous étiez épuisée, vous avez couru toute la journée, mais vous n’avez pas fait la moitié de ce que vous aviez prévu. Ça vous est familier, comme situation?

Savez-vous mettre vos limites?

Mettre ses limites et les faire respecter est un processus qui demande une volonté de fer. Cependant, cet investissement en vaut la chandelle parce que c’est de votre santé dont il est question : santé physique et santé mentale. En mettant des limites claires, vous serez en mesure de consacrer votre temps (et votre énergie) à ce qui compte réellement pour vous. Vous éviterez ainsi l’épuisement et maintiendrez votre niveau de stress plus bas qu’il ne l’est actuellement. Vous serez confiante face aux choix que vous faites et vous aurez le temps nécessaire pour mener à bien vos différents projets.

Comment y arriver?

Pour vous aider dans ce processus, je vous suggère aujourd’hui cinq façons simples et concrètes de mettre vos limites. Les résultats ne se feront peut-être pas sentir du jour au lendemain puisque ces façons doivent être implantées graduellement pour vous éviter de vous sentir dépassée!

Apprenez à dire non

Il s’agit d’une nouvelle habitude à mettre en place et ça ne se fera pas du jour au lendemain. Je vous conseille donc de commencer avec de petits « non », des non qui n’auront pas d’impact majeur à long terme. Cette façon de faire vous aidera à booster votre confiance personnelle, vous permettra de voir que les gens peuvent se débrouiller sans vous et qu’ils ne vous en tiendront pas rigueur.

Faites confiance à votre intuition

Votre corps et votre esprit travaillent de concert pour vous aider à fonctionner : écoutez ce qu’ils ont à dire et faites-leur confiance. Si vous vous sentez inconfortable dans le fait de dire « oui » à quelqu’un et que vous sentez que d’acquiescer à cette demande amène un poids sur vos épaules : dites non. Tout simplement.

Ne vous préoccupez pas de ce que pensent les autres

Que ce que pensent les autres à propos de vous soit positif ou négatif, ils ont raison. C’est rough, pas vrai? En fait, qu’une personne vous porte en estime ou vous dénigre, ça leur appartient. Vous ne pouvez pas contrôler leurs pensées et encore moins leurs opinions. Peu importe ce que vous ferez, leur opinion est faite. Vous ne pourrez les faire changer d’idée même en y mettant toute l’énergie du monde. Laissez tomber ce qu’ils pensent de vous et concentrez votre énergie à vos priorités et à vos objectifs.

Soyez ferme

Lorsque vous dites non, ne vous confondez pas en excuses et en explication. Pour que votre réponse soit bien reçue par l’autre personne, vous pouvez commencer votre réponse en la remerciant d’avoir pensé à vous, mais que vous devez refuser. C’est une excellente façon de communiquer votre réponse sans offenser l’autre. Souvenez-vous : vous avez le droit de dire non et vous n’avez pas à vous excuser de le faire.

Soyez claire sur vos priorités

De cette façon, vous aurez beaucoup plus de facilité à choisir parmi toutes les propositions et les offres qui vous sont amenées. La clarté sur vos priorités vous permettra de dire oui ou non plus facilement. Pour vous faciliter la tâche, vous pourriez prendre le temps de mettre sur papier vos priorités actuelles et listez ce qui se rattache à chacune d’elle. Si une proposition ne rejoint aucun point de votre liste, c’est non.

Sachez où va votre temps, de la même façon que vous faites le suivi de vos dépenses pour savoir où va votre argent. Est-ce que votre horaire actuel reflète vos priorités? Est-ce que les priorités et les urgences qui comblent votre horaire vous appartiennent réellement? Apprenez à mettre vos limites et à les faire respecter. Mettre ses limites, c’est d’abord et avant tout se respecter soi-même.

Alors, vous respectez-vous? J’ai hâte de connaître votre avis à ce sujet! Écrivez-moi dans les commentaires!